Tél : 06 69 19 32 29

Installation fosse septique : le traitement des eaux usées domestiques

Que dit la législation ?

La réglementation interdit tout rejet sans traitement des eaux usées domestiques dans la nature. Dans la mesure où il est impossible de se raccorder au réseau d’assainissement communal, la fosse septique est une alternative.

Avant l'installation d'une fosse septique, il est nécessaire de déposer un dossier à la mairie qui doit être accepté.

De quoi est composée une installation de fosse septique ?

L’installation, redéfinie par les normes EN 12566 de juillet 2008, se compose de :

  • un réservoir : destiné à recevoir, liquéfier, digérer les eaux vannes et à retenir les parties solides,
  • un drain en sortie qui va permettre l’épandage des liquides dans le sol.


Quels sont les différents types de fosses septiques ?

Il existe deux types de fosses septiques :

  • Les fosses toutes eaux : elles collectent l’ensemble des eaux grasses (toilettes, cuisine et salles de bain). La contenance est de 3 mètres cubes pour une habitation de 5 pièces et de 1 mètre cube par pièce supplémentaire. On peut installer en amont un filtre décolloïdeur destiné à éviter le colmatage du drain.
  • les fosses normales : elles ne recueillent que les eaux vannes. Elles sont deux fois plus petites que les fosses toutes eaux. Il est nécessaire de rajouter en sortie un filtre bactérien puis ensuite un bac dégraisseur d’un minimum de 200 litres qui collecte les eaux du filtre et les eaux grasses.

Une fosse septique peut être en polyéthylène : elle sera plus fragile, plus facile à poser mais devra être remplie d’eau avant recouvrement et totalement étanche.
En béton, elle aura une meilleure résistance mécanique.

Comment fonctionne le système d'épandange?

Le système d’épandage est constitué le plus souvent d’un tuyau perforé entouré d’un lit de sable et de gravillons enterrés, entre 60 centimètres et 1 mètre de profondeur. Le système d'épandage et sa longueur dépendront du sol :

  • sur sol filtrant : il faut 15 à 20 mètres par pièce,
  • sur sol calcaire : un lit filtrant non drainé avec 5 mètres carrés par pièce principale et 20 mètres carrés minimum,
  • sur sol à dominante sableuse : un lit d’épandage,
  • sur sol argileux : un lit filtrant drainé, ou filtre à sable drainé avec 5 mètres carrés par pièce et 20 mètres carrés minimum,
  • sur sol rocheux inondable ou en présence de nappe phréatique proche : obligation d’un tertre d’infiltration.


Il est recommandé de faire plusieurs canalisations parallèles reliées par des regards de visites. Une alternative consiste à le remplacer par des bacs étanches avec des plantes spéciales pour évaporer l’eau.

L’installation sera complétée par deux ensembles d’extraction : un en toiture et un d’arrivée d’air, et de plusieurs trappes de visites situées entre chaque élément.

Où installer une fosse septique ?

La fosse doit être implantée au plus proche de la maison, dans un endroit accessible pour le contrôle et la vidange de la fosse septique et hors de passage de véhicule. Le drain doit être à plus de 35 mètres d’un captage d’eau potable et à 3 mètres d’une clôture.